Le 226 rue de Rivoli

Onglets principaux

 
Histoire

 

Paris depuis 1903

Une aventure gourmande, longue de 120 ans… C’est en 1903 au cœur de Paris que le confiseur autrichien Anton Rumpelmayer fonde Angelina, baptisée ainsi en l’honneur de sa belle-fille.

Dès son ouverture, ce salon de thé s’impose comme un lieu gourmand et raffiné, devenant l’incontournable rendez-vous de l’aristocratie parisienne et des plus grands couturiers…

Demandez à être installé(e) à la table « 45 », la table de Coco Chanel…

 
Style


 

Un salon au décor Belle Epoque

Poussez la porte du 226 rue de Rivoli… Son décor, conçu par le célèbre architecte de la Belle Epoque Edouard-Jean Niermans, mêle élégance, charme et raffinement.
C’est une véritable poésie romantique !

Chez Angelina, les années 1900 se déclinent en une profusion de moulures, de corniches, de miroirs biseautés, de fresques signées par le peintre Vincent Lorant-Heilbronn.

Ces détails Art Nouveau et Art Déco inspirent l’ensemble des salons de thé Angelina, en France et dans le monde.

 

Aujourd'hui

 
Le charme d’hier, le goût du présent

Cette adresse emblématique fait rêver tous les gourmands du monde, pour qui la découverte de Paris ne serait rien sans une dégustation du mythique chocolat chaud de la Maison, de ses collections de pâtisseries, dont l’inoubliable Mont-Blanc, imaginées par le Chef pâtissier Christophe Appert.
Le salon de thé accueillera… Les passionnés d’Art, après une visite au Louvre ou au Jeu de Paume, à l’heure du déjeuner pour une dégustation de soupe à l’oignon ou de croque-monsieur… Les stylistes et modèles du faubourg Saint-Honoré ou de la rue Cambon à l’heure du Brunch… Les hommes et femmes d’affaires qui prennent leur petit déjeuner en admirant la vue sur les grands arbres des Tuileries.
La boutique ne manquera pas de tous les ravir avec quelques souvenirs, pour faire perdurer la gourmandise chez soi ; et, avec quelques petits plaisirs à déguster tout en flânant dans les rues de Paris.

Rendez-vous au 226 rue de Rivoli !